Accueil > Non classé > Les techniques pour négocier une augmentation de salaire?

Les techniques pour négocier une augmentation de salaire?

La communication est la clé qui permet de négocier une augmentation de salaire supérieure à la moyenne. Cependant, demander un peu plus d’argent à son chef est une chose qu’un bon nombre d’entre nous ressentent comme désagréable. Cet inconfort est souvent causé par la nervosité qui résulte de la confrontation inhérente aux négociations de salaire. Il est important d’accepter que, pour la durée de la négociation, notre chef devient un opposant dans un jeu et que ce jeu nécessite des stratégies soigneusement réfléchies. Les cinq règles simples ci-dessous vous aideront à élaborer un plan d’action.

1. Posez des jalons
Il est préférable d’essayer d’éviter une confrontation dramatique avec votre chef lors de votre négociation de salaire. Posez plutôt des jalons en vue de cette négociation en menant une campagne basée sur la qualité de votre travail. Les raisons de votre conviction que vous «méritez» une augmentation doivent être projetées sur votre chef. Si vous réussissez ici, votre chef aura une notion de votre valeur pour l’entreprise et, espérons-le, il viendra aux négociations de salaire prêt à une forte augmentation. Maintenant, c’est à vous de profiter à fond de cette occasion.

2. Préparez-vous bien
Avant cet entretien, étudiez le niveau salarial de votre poste, aussi bien au sein de l’industrie qu’au sein de l’entreprise, et soyez prêt à présenter les résultats de votre recherche lors de la négociation. Vous pouvez faire des recherches sur Internet, par des organisations professionnelles ou par votre réseau. Une information interne est plus difficile à trouver et encore plus difficile à utiliser: nous ne vous recommandons pas de présenter votre demande comme: «Je veux tant puisque untel et untel gagnent tant».

3. Évaluez les risques
Analysez votre position sur le marché de l’emploi avant la négociation. À quel niveau de rémunération une personne de votre âge, de votre expérience et de vos qualifications pourrait-elle prétendre ailleurs? S’il vous est possible d’approcher la négociation en sachant que vous pouvez obtenir ailleurs ce que vous désirez, l’équilibre des pouvoirs sera alors fortement en votre faveur – votre chef doit accéder à vos demandes. Il faut que vous soyez prêt à lutter. Vos recherches devraient vous donner une idée de ce que vous pourriez demander au minimum. Vous devriez envisager de démissionner si ce minimum n’est pas satisfait.

4. Faites preuve de flexibilité
Lors de la négociation, ayez des cartes en réserve. Peut-être que votre chef a reçu la consigne de garder le contrôle des coûts et ne peut vraiment pas satisfaire vos exigences financières. Ayez des suggestions de remplacement, comme une augmentation de vos congés annuels ou une voiture de fonction neuve. Une autre solution est de vous faire accorder de plus grandes responsabilités ou de meilleures possibilités de formation, ce qui augmentera vos compétences et votre «employabilité». L’employabilité est directement liée à la valeur marchande: plus l’employabilité est élevée, plus vous valez. Une meilleure employabilité signifie que votre position sera renforcée lors de la prochaine négociation de salaire.

5. Allez-y!
Demandez une augmentation. C’est le conseil de base, mais il est étonnant de voir comme les gens évitent de «poser la question». Certains n’aiment tout simplement pas mettre leur chef au pied du mur, ou ils ont peur qu’on leur dise non. Mais si vous ne demandez rien, votre chef supposera que vous êtes satisfait de votre contrat actuel.
Une tendance inquiétante est que les femmes évitent toute confrontation directe et demandent donc des augmentations moins souvent que les hommes. C’est l’une des raisons pour lesquelles elles gagnent moins que les hommes à des postes similaires.
Si vous trouvez difficile de faire front, faites une approche moins directe. Venez-en à la question d’argent en posant l’une des questions suivantes:
quel est le plan de rémunération de l’entreprise?
quelle est l’augmentation maximum accordée?
comment a-t-on évalué mes performances?
quelles sont mes possibilités d’avancement?
quand y a-t-il des augmentations?
combien gagnent mes collègues?

La stratégie gagnante

La préparation, aussi bien la vôtre que celle de votre chef, ainsi qu’une estimation réaliste des possibilités qui s’offrent à vous à ce stade de votre carrière. Le fait de baser votre stratégie sur les points ci-dessus vous permettra de faire part de vos demandes dans vos termes. Si vous contrôlez le processus, vous augmenterez vos chances de sortir de ces négociations en ayant obtenu satisfaction.

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :